Analyse du marché en cabinet d’audit et d’expertise comptable


Cet article est extrait du guide des salaires 2020 Filigrane, téléchargeable gratuitement en fin de lecture.

CE QUI A CHANGÉ EN 10 ANS

Filigrane a vu le jour en août 2009, observant dès lors, un positionnement exclusif pour les cabinets d’expertise comptable et de commissariat aux comptes.
Avec un tel recul, nous pouvons faire plusieurs constats.

Tout d’abord, il y a certaines constantes : la pénurie de candidats est toujours présente (et s’est parfois même aggravée dans cer- taines spécialités), le turnover est toujours marqué, les salaires sont globalement au même niveau (nous y reviendrons).

Les recrutements ont lieu par cycles, avec une période forte entre septembre et février, une période plus calme en période fiscale, et une reprise entre mai et juillet.
Nous notons toutefois un nombre grandissant de demandes de recrutement en période fiscale (et donc de départ). Ces recru- tements sont problématiques, surtout lorsque les collaborateurs ont des portefeuilles « chargés ». On se pose nécessairement la question de la morale d’un candidat qui part en période fiscale, avec la peur de revivre la même chose plus tard.

L’EFFET MACRON

Veuillez excuser ce titre accrocheur, un brin provocateur. Il ne s’agit pas là de parler politique, ou encore de débattre de la loi PACTE.
Parlons plutôt du modèle sociétal actuel qui pousse à l’entrepreneuriat, venant bousculer les codes classiques de l’entreprise employant des salariés. Autoentrepreneur, EURL, exercice en nom propre pour les diplômés; la tendance est récente et encore marginale, mais elle est bien là.
Nous observons, par exemple, de jeunes diplômés du DEC se constituant en nom propre pour effectuer de la sous-traitance chez certains confrères. Parfois même pour un seul d’entre eux, facilitant une embauche trop lourde pour une structure de petite taille.

La même tendance existe également chez les collaborateurs social / paie, qui se positionnent comme sous-traitants, avec pour objectif plus ou moins secret de s’émanciper d’une relation employeur / employé.

Nous avons effectué des recrutements en ce sens. Cette solution n’étant pas nécessairement la meilleure pour le client, mais parfois la seule disponible face à un manque de candidat.

UNE PROBLÉMATIQUE AUTOUR
DES EXPERTS-COMPTABLES STAGIAIRES QUI PERDURE

Nous le pointons du doigt depuis plusieurs années, les experts comptables stagiaires n’ont pas la côte.

Bien sûr, il y a la théorie, avec ; une volonté forte de l’Ordre national de former les générations futures ; une logique poussant à faire de longue étude, le DEC symbolisant l’apogée; une société qui pousse de plus en plus vers l’entrepreneuriat ; une éducation parentale qui pousse vers de longues études. La tentation est donc grande, une fois le DSCG en poche, de poursuivre vers le stage d’expertise comptable.
Pourtant vient la réalité du terrain ; un cabinet ne peut compter uniquement des experts comptables stagiaires dans ses effectifs. Il faut, en effet, leur accorder du temps, leur formation à un coût, les 200 heures de CAC sont problématiques (et cela ne va pas s’arranger avec la loi PACTE), par ailleurs, ces collaborateurs aspirent à une évolution rapide.

Ce phénomène est accentué quand le stage du DEC est effectué en tout début de carrière. De la même façon qu’un chef cuisinier débute irrémédiablement sa carrière à émin- cer les oignons, un collaborateur passera ses premières années à des travaux basiques, montant progressivement en autonomie et en responsabilité.

Un expert-comptable stagiaire junior est un collaborateur débutant qui ne produit pas encore une valeur ajoutée par rapport à un collaborateur diplômé d’un BTS ou DCG.

Face à ce constat, le « danger » sont ces embauches où, pour pallier à la pauvreté de candidature classique, les cabinets acceptent un expert-comptable stagiaire. C’est l’assurance d’une collaboration de courte durée, de l’entretien d’un turnover du fait de la frustration à court terme du candidat qui s’attend à évoluer beaucoup plus vite.

Le constat sur nos recrutements est implacable : 90% des postes de collaborateur comptable qui nous sont confiés sont sur des postes excluant les experts comptables stagiaires. Les 10% restant leur sont, en revanche, exclusifs, afin d’intervenir sur des missions plus techniques ou en vue d’une perspective de management voire d’association à long terme.